Pour que le souvenir reste

Que notre histoire demeure à jamais dans nos coeurs !!!

Archive pour la catégorie 'MA CUISINE PIED-NOIR'


LA CALENTICA

12 avril, 2009
MA CUISINE PIED-NOIR | 3 réponses »

photos0004.jpg

 

  1. Ingrédients : 
  2. - 500 gr de farine de pois chiches
  3. - 1 litre d’eau
  4. - 1/2 verre d’huile
  5. - sel, poivre, cumin

 

Préparation : 

Mélanger la farine de pois chiches avec l’eau, bien remuer de sorte que la pâte ait la texture d’une pâte à crêpe. 

Certains laissent la pâte reposer une nuit, d’autres non. 

Personnellement, je ne l’ai pas laissé reposer, une fois prête, je l’ai mise au four pour une durée de 30 min, thermostat 7/8 – 200°/220

La prochaine fois, je laisserai reposer  la pâte une nuit, je verrai bien la différence entre les deux. 

En attendant, je vous ai mis une petite photo de ma toute première calentica !!

 

 

LES MANTECAOS

22 mars, 2009
MA CUISINE PIED-NOIR | 1 réponse »

photos0036.jpg

 

Voici les mantecaos ou mantecados, il y a plusieurs façons de les appeler, mais quoi qu’il en soit, leur goût reste unique !!!

 INGREDIENTS 

500 g de farine

250 g de sucre en poudre

25 cl d’huile d’arachide ou de tournesol

1 zeste de citron 

De la cannelle

 

PREPARATION

Tamiser la farine, la mélanger avec le sucre ; Incorporer le zeste de citron au mélange farine/sucre ; Ajouter l’huile et travaillez l’ensemble à la main. La pâte doit être onctueuse et sablonneuse. 

Former de petites boules que l’on dépose sur une plaque de four, recouverte d’une feuille d’aluminium, un peu de farine sur cette feuille d’alu, poser la boule de pâte, l’aplatir légèrement. 

Allumer le four à 180° (thermostat 5), enfourner et laisser cuire 15 min environ. Sortez les mantecaos du four, saupoudrez chacun des gâteaux, de cannelle, les laisser refroidir. Peuvent se manger tièdes ou froids et se conservent très bien dans une boîte.

 

 Ne les mangez pas tous, laissez-en pour les autres visiteurs !!!

 

 AH MA COUSINE TU ES ATTENTIVE QUE  NE FERAI-JE SANS TOI ????? BISES A VOUS TROIS

 

 

 

LES ROICOS

23 avril, 2008
MA CUISINE PIED-NOIR | 7 réponses »

LES ROICOS

  1. Ingrédients :
  2. 250 gr d’huile
  3. 25 cl.de vin blanc
  4. 300 gr. de sucre
  5. 1 paquet de sucre vanillé
  6. 1 paquet de levure chimique
  7. 1 kg de farine (je n’ai pas mis tout à fait le kg, à voir en fonction de la pâte)

Mélanger l’huile, le vin blanc, le sucre vanillé, le sucre en poudre. Ajouter petit à petit la farine et la levure chimique, mélanger au fur et à mesure. Quand la pâte devient non collante et molle, la laisser reposer une heure.

Après le temps de repos, prendre des morceaux de pâte et faire les roïcos. Mettre une face du roïco dans du sucre en poudre et mettre la face non sucrée sur la plaque allant au four, espacer chaque roïco de 3 à 4 cm pour éviter qu’ils se collent entre eux.

Cuisson pendant 15 min, thermostat 180°

Les roïcos doivent être à peine dorés, presque blancs encore. Les laisser refroidir et les manger plus tard dans la journée.

LA FRITA

15 avril, 2008
MA CUISINE PIED-NOIR | 1 réponse »

INGREDIENTS pour 4 personnes :

  1. - Il faut de la viande, personnellement, je mets deux escalopes de poulet, deux de dinde et deux tranches de porc (échine).
  2. - 1 gros poivron vert
  3. - 1 gros poivron rouge
  4. - Huile (je préfère l’huile d’olive)
  5. - 1 boite de tomates pelées ou des tomates.
  6. - Laurier, sel, poivre, ail.
  7. - Un sucre

PREPARATION :

Nettoyer les poivrons, les découper en lanières (épaisseur d’un doigt environ), les faire revenir dans l’huile puis les retirer. Faire revenir ensuite les différents viandes découpées en morceaux. Retirer également. Faire réduire les tomates pelées, épépinées et coupées en petits dés, rajouter un sucre pour l’acidité de la tomate. Rajouter les poivrons, la viande, les épices, l’ail, sel et poivre. Laisser mijoter le tout pendant environ 30 min, à feu doux.

Important, ce plat peut être accompagné de frites, c’est succulent et c’est un vrai régal.

 

frita.jpg
Celui-là, c’est mon commentaire perso !

LES OREILLETTES !!!!!

6 février, 2008
MA CUISINE PIED-NOIR | 5 réponses »

Je vais essayer au fur et à mesure de préparer ces recettes que j’ai appris avec Maman, non seulement d’insérer la photo du plat mais de vous l’écrire également.

Nous avons sûrement tous une recette plus ou moins différente, portant le même nom, ayant les mêmes origines, mais elle reste celle que nous avons appris avec nos parents et nos grands-parents.

  1. Les ingrédients :
    - 1 kg de farine
    - 1 verre de sucre
    - 1 verre d’huile
    - 1 verre de lait
    - 1 paquet de sucre vanillé
    - 1 paquet de levure chimique
    - 4 oeufs
    - du rhum

 

oreillettes.jpg
Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients ; travailler la pâte jusqu’à ce qu’elle devienne lisse et souple. Rouler-la en boule. Laisser reposer une heure au frais. Etaler la pâte au rouleau à patisserie (environ 3 mm d’épaisseur), découper des bandes de pâte. Si toutefois, la pâte était collante, rajouter un peu de farine, et bien sûr, fariner le plan de travail.

Faire dorer ces oreillettes dans un bain de friture.

Saupoudrer de sucre glace ou de sucre en poudre à la fin de la cuisson.

Régalez-vous et n’hésitez plus, gardons les traditions de nos parents et grands-parents.

LES SPECIALITES DE MON ENFANCE

30 août, 2007
MA CUISINE PIED-NOIR | 5 réponses »

J’ai tenu à évoquer les spécialités culinaires des pieds-noirs, du moins mes préférées :

1 – L’APERITIF : les olives, les cacahuètes, la rate farcie,

2 – LES ENTREES :
-la calentica,
– les migas,
– les oeufs mimosas,
– la charcuterie avec la longanisse, le blanquicos, le boudin, la soubressade, la morcilla

2 – LES PLATS :
– la paëlla
– le potajé
– le couscous
– la frita

3 – LES DESSERTS ET LES GATEAUX :
– les oreillettes
– les mounas ou monas
– les mantecaos
– les roïcos
– la semoule au lait
– les desserts de Noël : figues séchées, dattes, le nougat Touron

En espérant que cela évoquera à tous des souvenirs d’enfance, de la maison, et des moments partagés en famille, des moments que l’on a du mal à retrouver quelquefois dans sa famille que l’on a, mais que l’on retrouve toujours quand on retourne chez ses parents. Je suis sûre d’en oublier et je suis désolée mais dès que cela me revient, je complèterais cet article

Le COCON familial est toujours là, aussi présent qu’au premier jour.

LA MOUNA ou LA MONA

25 mars, 2007
MA CUISINE PIED-NOIR | 4 réponses »

LA MOUNA

Ingrédients :

  1. - 1.500 kg de farine
  2. – 300 gr. de sucre
  3. - 1 paquet de sucre vanillé
  4. - 1/4 l. d’huile – 1 verre à liqueur de rhum
  5. - 1 zeste de citron
  6. - 2 zestes d’orange + leur jus
  7. - 4 oeufs entiers
  8. - 100 gr de levure de boulanger fraiche.

 

Préparation :

Dans un bol, mettre un peu d’eau chaude avec 100 grammes de levure et un peu de farine.

Pendant ce temps là, mettre dans un grand saladier, les zestes d’orange, le zeste du citron et le jus des oranges, le verre de rhum, l’huile, le sucre, les oeufs un à un en battant bien entre chaque oeuf, le sucre vanillé, la levure délayée dans l’eau tiède. Bien mélanger à l’ajout de chaque ingrédient. Puis petit à petit, verser la farine dans ce mélange, toujours en remuant, quand la pâte commence à se former, rajouter la farine petit à petit, de sorte que l’on puisse pétrir la pâte, et que celle-ci ne reste pas collée aux mains,

ATTENTION LA PATE DOIT TOUT DE MEME COLLER MALGRE TOUT C DIFFICILE MAIS REALISABLE

Laisser  la pâte reposée pendant 8 heures, au chaud, personnellement, je mets ma pâte dans une bassine, que je recouvre d’un drap et d’une couette, je place le tout près du radiateur.

Après ce temps de pause de 8 heures, reprendre la pâte, former des boules que l’on pétrit de nouveau, former une boule que l’on badigeonne de jaune d’oeuf, former une croix avec la paire de ciseaux au centre de la mouna, casser des morceaux de sucre dans un linge, et déposer les morceaux de sucre cassé sur la mouna.

Préchauffer le four à 180°; enfourner pendant 10 min à 180° et 30 min  à 160°. Piquer la mouna au centre voir si la pâte est bien cuite.

Sortir les mounas du four, les laisser refroidir. Pour les conserver, je prends des sacs en plastique au rayon des fruits et légumes, je mets une mouna par sachet. Elles gardent ainsi toute leur saveur, comme celles que préparaient ma mère quand j’étais enfant !!!

Laissez reposer la mouna au moins une journée pour mieux l’apprécier le lendemain.

Il faut savoir que chacun d’entre nous, a sa propre recette ; j’ai fait un petit mélange de celle-ci avec celle de ma maman. Sur celle-ci, il est en principe utilisé 125 gr. de beurre, je le remplace par l’huile d’arachide. Je dois aussi vous dire que c’est la première fois que je la réussie, et pourtant j’essaie depuis 1990, mais à chaque essai, ma pâte a fini à la poubelle. Pas cette fois, je suis très fière car c’est pour moi, un pas de plus vers mes origines pieds-noirs !

Je vous invite pour le goûter !

HISTOIRE GEO 3ème |
Musée du catharisme à Mazamet |
mano |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Site d'histoire et géographie
| L'Estafette,¸¸,ø¤º°º¤ø,¸¸,
| Martinisme-Les Serviteurs I...