Pour que le souvenir reste

Que notre histoire demeure à jamais dans nos coeurs !!!

  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2006
Archive pour novembre, 2006


LES DISPUTES FAMILIALES ET LA MORT

18 novembre, 2006
Joseph MARTINEZ | Pas de réponses »

Aujourd’hui, je me dis que la vie est ainsi faite : de joies, de peines, de découvertes plus ou moins enrichissantes, plus ou moins mauvaises et l’on a tous chacun au fond de nous, notre propre caractère, ce caractère qui fait que les familles se brouillent. Pourquoi ? Est-ce si important de rester en froid quand on sait que nos ancêtres ont traversé une guerre qui les a marqué à jamais ! Quand on sait en lisant les écrits des histoires sur cette guerre 14-18, sur les différents sites qu’internet nous permet de découvrir, que tous ces hommes, lorsqu’ils écrivaient et répétaient à leurs proches qu’ils n’avaient aucun soucis à se faire et pourtant combien d’entre eux sont tombés pour la France ? Combien d’entre eux pensaient rentrer au pays ? Nous, nous avons perdu un grand oncle à cette guerre 14-18, Joseph Martinez, né le 17 mars 1886 décédé le 9 août 1916 d’une maladie et dans ces courriers, lui aussi disait à ses parents de ne pas s’inquiéter, qu’il reviendrait et pourtant sa vie s’est arrêtée, loin des siens. N’est-il pas triste de mourir loin des siens ? de ceux que l’on aime ? N’est-il pas triste alors que le deuil nous frappe en pleine figure de ce dire ce qu’il a pu ressentir ? Etre seul ? Abandonné en quelque sorte. Non, il n’était pas abandonné. Aujourd’hui, je l’ai retrouvé, certes il est mort mais il est retrouvé et mon objectif est le suivant : savoir où il est enterré ? savoir ce qu’il a fait ? savoir ce qu’il a enduré ? Je sais que ce sera encore un travail de titan, mais j’avance chaque jour un peu plus dans mes recherches le concernant et j’avoue que son existence, si courte soit-elle reste pour moi une énigme.

Pourquoi, alors reparaitre quand les êtres qui vous sont chers ont disparu ?

LA FAMILLE RETROUVEE

18 novembre, 2006
Oran, fille de pieds-noirs | 1 réponse »

Bonjour,

Me revoilà après quelques semaines d’absence, je viens vous donner des nouvelles fraîches. Enfin, après quelques mois de recherches et de persévérance, j’ai retrouvé la famille Martinez. Cette famille perdue de vue depuis 1967, malheureusement, il ne reste plus les cousins et cousines de mon père, Odette Martinez épouse Largement étant la dernière à s’être éteinte ce 7 octobre 2006. Elle nous laisse avec le souvenir du passé, ce passé qui a fait que je vous ai retrouvé, toutes et tous. Et oui, grâce à vous Michele, Martine et Christele, j’ai pu retrouvé la famille Martinez Manuel. Je vous en remercie. Je ne perds pas le contact avec vous et j’espère qu’un jour, nous aurons l’occasion de nous voir, de pouvoir parler de notre famille. C’est avec beaucoup de tristesse, même si je m’en doutais que Manuel Martinez et sa femme Marie Perales seraient décédés, mais la tristesse est d’autant plus grande car leurs propres enfants sont eux mêmes partis. Je suis tout de même très heureuse de vous avoir tous retrouvé, vous la famille LARGEMENT et GUERIN, vous la famille MARTINEZ et j’espère sincérement que mes parents pourront vous rencontrer un jour lors de leur voyage à travers la France. Je ne peux faire de recherche bien concrète du côté de la famille ARTES, car là je manque d’informations importantes étant donné que les deux filles Maryse et Hélène sont toutes deux mariées mais je ne perds pas espoir car je vous ai bien retrouvé à force de questions à droite, à gauche, à déranger mes parents tous les jours, à faire revivre le passé à mes oncles, mes tantes, mes cousines. Excusez-moi si je suis quelquefois indiscrète ou pressante mais sans cette motivation qui vient du plus profond de moi même, je n’aurais certainement pas abouti à ce résultat.

Un grand MERCI à chacun d’entre vous.

Valérie Martinez

HISTOIRE GEO 3ème |
Musée du catharisme à Mazamet |
mano |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Site d'histoire et géographie
| L'Estafette,¸¸,ø¤º°º¤ø,¸¸,
| Martinisme-Les Serviteurs I...